ActuMon épargne

Assurance-vie: le rendement pour les obligations

logo le figaro
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

Les obligations d’Etat ou de sociétés privées sont des outils financiers largement intégrés aux actifs des fonds en euros, dans le cadre de contrats d’assurance-vie. Le point sur leur rendement, dans une assurance-vie.

Assurance-vie et obligations

Une obligation est un outil financier. Par le biais d’obligations émises sur les marchés financiers, des sociétés privées ou des Etats empruntent de l’argent. En retour, une rémunération est déterminée durant toute la durée de l’emprunt: il s’agit du taux d’intérêt des obligations, aussi appelé «coupon». Le prêteur reçoit cette rémunération durant la période fixée et récupère le capital à la date d’échéance. Cependant, il est aussi possible de vendre son obligation avant le terme.

Ce produit financier est très prisé dans le cadre des contrats d’assurance-vie. En moyenne, plus de 80% des actifs des fonds en euros d’assurance-vie sont des obligations.

Obligations d’Etat et assurance-vie

Les Etats, comme les entreprises ou les particuliers, ont besoin d’emprunter de l’argent et passent donc par l’émission d’obligations. Dans une assurance-vie, le fonds en euros est généralement composé en majorité d’obligations de l’Etat français. Il s’agit des Obligations Assimilables du Trésor (OAT).

Des obligations d’autres états, comme l’Italie et l’Allemagne, sont aussi intégrées. Le rendement pour une assurance-vie est actuellement faible. Dans le cas des OAT, le rendement à dix ans est aux alentours de 1,73%. Néanmoins, ces produits restent traditionnellement proposés dans les portefeuilles des compagnies d’assurance-vie.

Obligations sociétés privées et assurance-vie

Une assurance-vie peut aussi intégrer des obligations de sociétés privées. Les entreprises émettent des obligations afin d’investir et se développer. En France, le Taux Moyen de rendement des Obligations (TMO) des sociétés privées était évalué à 2,41% pour le deuxième semestre 2012, selon la parution au Journal Officiel du 15 janvier dernier.

Le placement des obligations sur ces sociétés privées reste donc plus intéressant pour les souscripteurs d’assurance-vie même s’ils ne sont pas sans risque.

Un placement risqué, dans une assurance-vie

Le rendement des obligations d’Etat est étroitement lié à a bonne santé économique du pays. Ainsi, des pertes ont été enregistrées en 2010 pour les titulaires d’assurance-vie comprenant des obligations grecques.

Actuellement, on évoque une «bulle obligataire», en raison des taux très faibles appliqués aux obligations d’Etat. Cela pousse à en acheter davantage. Or, une tension dans la zone Euro ferait remonter les taux des OAT rapidement: cela conduirait les compagnies d’assurance-vie à une situation de moins-values.

Pour composer un portefeuille équilibré et conforme au niveau de risque souhaité, il est recommandé de s’adresser à un courtier d’assurance-vie.

Article réalisé par Noëlle Hermal, source: lefigaro.fr

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire