Mon épargne

Assurance vie : les 10 qualités d’un bon contrat

10-QUALITES -BON-CONTRAT-SERENITE-ASSURANCE-VIE
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

Plusieurs points essentiels sont à vérifier avant de souscrire un contrat d’assurance vie.

Pas facile de choisir un contrat d’assurance vie tant l’offre est riche. Pour y voir plus clair et surtout pour éviter de se tromper, mieux vaut y regarder à deux fois. D’autant que les contrats d’assurance vie n’étant pas transférables, l’épargnant est plus ou moins « coincé » jusqu’aux huit ans de détention qui ouvrent droit à des avantages fiscaux intéressants (abattement sur les gains de 4.600 euros pour une personne seule ou de 9.200 euros pour un couple, prélèvement forfaitaire libératoire de 7,5% sur les plus-values). Avez-vous pensé à vérifier les avantages et termes de votre contrat ? Dix points sont à scruter de près pour être sûr de bénéficier d’un bon contrat.

1.Une bonne solvabilité

La crise des dettes souveraines l’a rappelé : il est important que le contrat soit adossé à un grand nom de l’assurance. C’est d’autant plus vrai si l’on souscrit à un fonds en euros pour lequel le capital est garanti par l’assureur (contrairement aux unités de compte où le risque est porté par l’assuré).

2.Un bon rendement

Le fonds en euros doit offrir au moins la performance moyenne du marché (2,80% en 2013). Il faut se rappeler que les taux de rendement sont exprimés nets des frais de gestion mais bruts des prélèvements sociaux (CSG, CRDS, prélèvement social…) de 15,5% prélevés chaque année à la source.

3.Une grande transparence

Il est conseillé de privilégier les assureurs qui jouent la transparence. Ainsi, il peut être intéressant de consulter l’historique des rendements sur les cinq ou les dix dernières années. Les frais (de versement, de gestion, d’arbitrage, de sortie) doivent être clairement mentionnés. Idem pour la participation aux bénéfices (PB), c’est-à-dire les plus-values réalisées chaque année par l’assureur.

En règle générale, vous devez pouvoir accéder aux informations générales du contrat et à celles concernant votre souscription, votre allocation et ses performances aisément.

4.Une participation élevée aux bénéfices

La PB est un indicateur important car de son pourcentage dépend la rentabilité future du contrat. Un ratio de 90% signifie que l’assureur redistribue 90% de ses bénéfices à ses assurés. En outre, il est important de savoir s’il existe une participation aux bénéfices différenciée pour les affaires nouvelles. Le risque est que l’assureur dope le rendement des « nouveaux » contrats pour attirer des clients au détriment des « vieux » contrats.

5.Des frais limités

Le souscripteur doit être vigilant sur les niveaux de frais appliqués par l’assureur. Les frais sur les versements doivent être les plus réduits possibles, sachant que les acteurs de l’assurance vie sur Internet n’en pratiquent pas. Les frais de gestion doivent être inférieurs à 1%. De nombreux contrats offrent un, voire plusieurs, arbitrages gratuits dans l’année. A savoir : les contrats présentant des frais de sortie (sur les rachats, sur le versement des rentes) sont largement minoritaires et sont donc à proscrire.

6.Des modes de gestion variés

Pour les contrats multisupports, on compte quatre modes de gestion dits traditionnels. A savoir : la gestion « profilée » (en fonction de votre profil d’investisseur), « libre » (réservée aux épargnants aguerris), « pilotée » (en fonction de votre horizon de placement) ou sous mandat (déléguée à un gestionnaire de portefeuille). Ils ont chacun leurs avantages en fonction de vos objectifs d’épargne et du temps que vous souhaitez consacrer à vos placements.

Mais un nouveau modèle reposant sur les qualités de chacun des modes de gestion précédemment énoncé, tend à se développer. Il s’agit d’une gestion dite libre conseillée, à la frontière de la gestion profilée haut de gamme ; une gestion copilotée proposée par quelques spécialistes de l’assurance-vie en ligne. Votre portefeuille est constitué en fonction de votre profil et des vos objectifs d’épargne. Certains acteurs proposent un suivi permanent de cette allocation et des alertes d’arbitrage. Ce mode de gestion qui a déjà séduit des milliers de particuliers aux États-Unis,  repose sur le principe essentiel du « bon conseil, au bon moment » et offre à l’épargnant la liberté de gérer son épargne comme il l’entend, tout en limitant les risques liés aux aléas du marché.

7.Des supports de placement diversifiés

Dans le cadre des contrats multisupports et a fortiori dans les contrats monosupport en unités de compte, il est impératif que vous ayez accès à un grand nombre de placements vous permettant de faire évoluer votre allocation d’actifs à votre guise. Des fonds actions, obligataires, mais aussi orientées vers l’immobilier, les matières premières ou les pays émergents, doivent vous être proposés. De plus en plus de contrats monosupport en euros donnent même la possibilité d’investir dans deux fonds euros. Ces placements doivent être liquide, c’est à dire qu’ils doivent pouvoir être revendus sans frais et sans délai pour être remplacés par d’autres fonds si nécessaire.

8.Des gestionnaires de renom

Les sociétés de gestion ayant pignon sur rue, comme Carmignac ou Blackrock, Fidelity, DCNA, … sont rassurantes car elles ont fait leurs preuves. Par ailleurs, le volume d’investissement de leurs fonds est important, ce qui permet une allocation d’actifs plus diversifiée (donc potentiellement plus rémunératrice) tout en restant liquide (la possibilité à tout moment d’investir ou désinvestir dans frais ou préavis).

9.L’existence d’une association d’adhérents

Les contrats dits « collectifs » sont liés à une association d’adhérents qui ont pour mission de représenter les souscripteurs vis à vis de l’assureur. Du moins, en théorie, il faudra donc veiller à l’existence d’une association réellement indépendante. Mais le mieux, reste encore de choisir de souscrire à un contrat individuel, puisque vos avantages vous seront acquis pour toujours.

10.Plusieurs possibilités de sortie

Veillez à ce que vous puissiez demander une avance à l’assureur dans le cadre de votre contrat, ce qui peut s’avérer plus intéressant qu’un emprunt. Il est également important de vérifier la possibilité de sortir en rente viagère (versée jusqu’à la mort) surtout dans le cas d’un placement pour préparer votre départ à la retraite.

 –

Pour vous aider à faire le bilan sur vos placements, nous vous proposons d’utiliser le tableau comparatif ci-dessous ou de le télécharger directement ici.

En fonction des résultats, il sera peut-être favorable d’envisager la souscription d’un contrat d’assurance-vie nouvelle génération (multisupport & sans frais) pour pouvoir profiter de tous les avantages liés à ce produit d’épargne.

Vous pouvez également consulter les avantages et les performances de l’épargne copilotée avec Advize sur notre site : www.advize.fr

 

Tableau comparatif - 10 qualites d un bon contrat

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 4.5/5 (2 votes cast)
Assurance vie : les 10 qualités d’un bon contrat, 4.5 out of 5 based on 2 ratings

Laisser un commentaire