La Météo de l'épargneUncategorized

les banques centrales pèsent sur les marchés

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

Cette semaine a été marquée les déclarations successives des banquiers centraux qui ont fait fléchir les marchés provoquant des arbitrages significatifs entre les différentes classes d’actifs.

Tout d’abord, le président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, a confirmé la capacité de la BCE à avancer dans le sens du retrait très progressif des mesures de soutien à l’économie, considérant désormais le risque de déflation comme dépassé. Ensuite Marc Carney, gouverneur de la Banque d’Angleterre a, à son tour, ouvert la porte à une possible inflexion de l’assouplissement monétaire si les pressions inflationnistes devenaient durables.

Ces déclarations ont provoqué des dégagements significatifs sur les marchés actions, avec un indice CAC 40 qui a terminé la semaine en baisse légère de -0,40%, tout comme le DAX 30 allemand qui a clôturé la semaine en fort repli de -0,99%.

Aux Etats-Unis, la croissance américaine du T1-2017 est quant à elle révisée à la hausse, selon l’estimation finale publiée aujourd’hui, qui fait état d’une progression du PIB de +1,4% en rythme séquentiel annualisé (vs +1,2% selon la précédente estimation).

Cela étant, les marchés américains terminent également la semaine en repli, les valeurs technologiques ayant notamment corrigées, les investisseurs estimant que le secteur est toujours cher payé. Lors d’une conférence à Londres Janet Yellen a estimé les valorisations boursières élevées.

Le Nasdaq Composite est resté stable, tandis que le S&P 500 et le Dow Jones 30 ont tous deux pris +0,21% (variations au 28/06/2017).

Commentaire rédigé pour la semaine du 21 au 28 juin 2017

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire