La Météo de l'épargne

Des chiffres positifs pour la croissance

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

Les portefeuilles Advize ont reculé cette semaine dans la lignée des marchés actions, l’indice CAC 40 abonnant -0.61% sur la période. Le Prudent, composé à prés de 85% par le fonds euros de l’assureur, limite par construction son recul à -0,05%. Les autres portefeuilles, avec une part investie en actions de plus en plus importante, affichaient une sous-performance de -0,22% à -0,52%. Sur le mois écoulé, les performances sont très largement positives sur les portefeuilles Advize avec sur  le prudent +0,08% sur le portefeuille Prudent, +0,56% sur le Modéré,  +0,85% sur l’Equilibré, +1,46% sur le Dynamique et +1,82% sur l’Audacieux.

La banque centrale européenne (BCE) a maintenu sa politique conventionnelle mais a pris la décision de prolonger le programme d’achats d’actifs de neuf mois, pour un montant qui passera de 60 MM€ à 30 MM€ à partir de début 2017.

Elle s’est engagée à le poursuivre jusque fin septembre 2018 au moins, et a même évoqué l’idée que la fin des mesures ne serait pas « brutale », laissant entrevoir une nouvelle réduction temporaire avant la fin des achats. Elle a, en parallèle, maintenu sa forward guidance concernant les taux directeurs, qui resteront durablement à leurs niveaux actuels après la fin des achats.

Concernant les statistiques macroéconomiques en zone euro, l’indice PMI manufacturier s’est élevé à 58,6 ce mois-ci en première estimation, au plus haut depuis février 2011, contre 58,1 en septembre et un recul attendu à 57,8.

En Allemagne, l’environnement économique est resté également favorable alors que l’indice Ifo du climat des affaires a atteint un pic historique à 116,7 en octobre, là où le marché tablait au contraire sur un repli à 115,1. Klaus Wohlrabe, économiste chez Ifo, a souligné que l’économie allemande n’était pas affectée par la récente évolution politique, ajoutant que si l’indice du climat des affaires progressait encore en novembre, il faudrait peut-être penser à ajuster les prévisions de croissance.

Aux Etats-Unis, la croissance est restée solide, en effet la première estimation du PIB pour le 3etrimestre est ressortie à 3% en rythme annualisé alors que le consensus attendait 2,6%. Il s’agit de la plus forte croissance sur deux trimestres consécutifs depuis 2014. L’activité a notamment bénéficié de la hausse de 2,4% des dépenses de consommation (2,1% anticipé) et de la progression de 1,5% des investissements des entreprises.

Commentaire rédigé pour la semaine du 18 au 25 octobre 2017

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire