La Météo de l'épargnePerformances

La Chine reprend son souffle

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

La statistique macroéconomique majeure de la semaine, a été sans nul doute celle de la croissance de l’économie chinoise qui se serait établie à 6,9 % en 2017, après 6,7 % en 2016. Cela constitue la première amélioration au terme de six ans de décélération/stagnation depuis 2010.

La publication est toutefois sans surprise, le premier ministre l’avait en effet pré annoncé la semaine passée dans un satisfecit sur des résultats bien supérieurs aux objectifs officiels (6,5 %).

Aux Etats-Unis, le risque politique est revenu sur le devant de la scène avec un risque réel de « shutdown » avant un vote au Sénat. Même si la chambre des Représentants est parvenue à voter un texte pour prolonger le financement de l’Etat fédéral et éviter un shutdown (fermeture des services fédéraux non-essentiels). Toutefois, la situation est complexe au Sénat : l’opposition entre Démocrates et Républicains se renforce à l’approche des élections de Midterms (novembre prochain). Les sénateurs doivent se mettre d’accord d’ici ce soir, au risque de fermer certains services publics.

En termes de données économiques, les nouvelles demandes d’allocations chômage ont franchi de nouveaux points bas et chuté à 220 k, soit un point bas depuis les années 1970.

Du 10/01 au 17/01, les performances des marchés actions ont une nouvelle fois été positives. Le S&P 500 a clôturé en hausse de +1,98% à 2.802,56 points et le Dow Jones a fini à 26.115,65 points, +2,94%.

En Europe, peu de statistiques à se mettre sous la dent si ce n’est la prise de parole de plusieurs membres de la BCE, dans le but de temporiser les attentes des marchés financiers quant au resserrement monétaire à venir.

Après François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, qui a déclaré que l’appréciation de l’euro constituait à nouveau une source d’incertitude, Jens Weidmann (président de la Bundesbank) a indiqué qu’il lui semblait logique que les analystes financiers tablent sur une hausse des taux au S1-2019, au regard de la forward guidance de la BCE.

Du 10/01 au 17/01, les marchés européens se sont légèrement repliés, le CAC 40 s’est dégradé de -0,19% à 5.493,99 points et le DAX 30 a diminué de -0,73% à 13.183,96 points.

 

Commentaire rédigé pour la semaine du 10 au 17 janvier 2018

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire