Mon épargne

Comment sélectionner les meilleures unités de compte ?

logo-les-echos-assurance-vie-advize
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

En matière d’épargne et de placement, c’est bien connu, il faut diversifier les supports d’investissement pour limiter le risque et espérer augmenter le rendement. Découvrez l’avis d’expert du directeur général d’Advize, sur les stratégies de diversification à adopter et les solutions qui existent pour vous accompagner.

Paru dans Les Echos

cropped-logo_x9zw681.png

Dans un multisupport, on peut varier les plaisirs et diversifier son épargne sur les supports plus rentables que les fonds en euros.

Boostées par la remontée du CAC 40, les unités de compte (UC) proposées dans le cadre des contrats multisupports redeviennent tentantes. Mais encore faut-il pouvoir faire le tri parmi les centaines de fonds accessibles dans le cadre de ces contrats.

Bien diversifier son épargne est avant tout une question de bon sens. Cela « passe par le croisement de trois facteurs : l’âge de l’assuré, son aversion au risque et la maturité de son projet patrimonial », résume François Boisseau, directeur adjoint bancarisation épargne et assurance de La Banque Postale.

Ensuite seulement, on peut s’interroger sur les choix à faire. Avec à la clef plusieurs pistes à explorer sous réserve d’un minimum de précautions.

La gestion pilotée

Pour le directeur général du courtier en ligne Advize« choisir ses UC et les arbitrer au bon moment ressort plus que jamais du domaine des professionnels dans le contexte de forte volatilité que nous connaissons ». Pour simplifier la prise de décision, on peut donc opter pour une gestion profilée de type prudent, équilibré ou dynamique, dont on confie les rênes à l’assureur.

Séduisante dans le principe cette gestion déléguée présente cependant une double limite : son manque de transparence (la plupart des offres se résument à une juxtaposition de fonds de fonds maison peu performants) et son coût. « Les frais de gestion sont illisibles à l’oeil nu et, pour tenter d’y voir clair, il faudra prendre le temps de décrypter le rapport de gestion du fonds accessible sur le site de l’AMF », remarque Edouard Michot, président du groupe JDHM, propriétaire du site Assurance-vie.com.

Pour une gestion plus réactive et moins coûteuse, mieux vaut privilégier les offres de courtiers en ligne comme Boursorama, Fortuneo, Altaprofit, ING Direct, etc., qui, moyennant des seuils d’accès et des frais modérés, ont mis au point des gestions pilotées haut de gamme avec des partenaires de renom. Ou souscrire à l’une des allocations d’actifs clefs en main évolutives, bâties en partenariat avec Morningstar, que proposent Advize ou Linxea.

Autre possibilité : l’assuré peut regarder du côté des gestions dites patrimoniales ou flexibles, qui, promues par des spécialistes comme Carmignac, Fidelity, CPR AM, etc. (pour plus de détails, voir le site www.quantalys.com), sont extrêmement élastiques à la conjoncture.

Retrouvez l’article en totalité en cliquant sur ce lien.


Pour débuter l’expérience de l’épargne copilotée avec Advize : www.advize.fr

Réalisez gratuitement et sans engagement votre profil d’épargnant : www.advize.fr/test-gratuit

Notre service clients est à votre disposition pour préparer votre projet d’épargne au 01.73.10.65.08 et par mail : serviceclients@advize.fr


 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire