Mon épargne

Assurance-vie : des contrats en ligne à moindre frais

imac cafee
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

Une fois de plus, les fonds en euros des contrats vendus en ligne ont accompli les meilleures performances en 2012.
Apparus pour certains d’entre eux il y a plus de dix ans, ces offres peinent pourtant a percer.

epargne-3_580x235advize Malgré leurs qualités incontestables, les contrats Internet restent marginaux en termes d’encours. Ils ne décollent pas alors qu’ils constituent une avancée incontestable pour l’épargnant tant en termes de performances que d’innovation et de qualités de service », remarque Jean Damien Châtelain, président de Toutsurmesfinances.com. Ce site d’informations patrimoniales pratiques est à l’origine, cette année, du premier «Top de l’assurance vie en ligne» lancé afin d’assurer une meilleure visibilité à ce segment de marché.

Souscrits en priorité par des épargnants de type CSP+, urbains et avertis, les contrats, vendus exclusivement sur Internet par des acteurs comme Altaprofits, Boursorama, Fortuneo, ING Direct, Advize, Assurance-vie.com, BforBank, Mes placementsvie.fr, etc présentent en effet des atouts concurrentiels substantiels qui devraient séduire un public plus large.

Des fonds en euros performants

Même s’ils n’échappent pas à la baisse tendancielle des rendements, les contrats vendus sur Internet continuent d’offrir des taux de rentabilité bien supérieurs à ceux des gammes standards des grands réseaux .

Effet de vitrine oblige, le online profite toujours d’une politique commerciale généreuse de la part des quelques assureurs qui ont choisi de miser sur ce canal de distribution étroit et peu coûteux en frais de fonctionnement.
«La qualité du fonds en euros demeure un argument de vente décisif», note-t-on chez Generali Patrimoine.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes Les ACMN-Vie ont versé l’an dernier 2,80% sur leur contrat de base ACMN Avenir, contre 3,15% sur leur fonds en euros Internet Opportunités, voire 3,80% sur le fonds spécifique EuroPierre.

Generali a suivi le même chemin avec 2,95 %, servis sur le fonds Euro Épargne (12 milliards d’euros d’encours sous gestion), contre 3,42% pour leur fonds Internet Eurossima (4,9 milliards d’euros d’encours) ou 3,62% pour Netissima (55 millions d’euros) ou le fonds Euro Exclusif (conçu pour Boursorama).

Zéro frais

Plus performants, les fonds en euros des contrats en ligne le sont d’autant plus qu’ils sont nets de frais sur versement. Ce n’est pas le cas, rappelons-le, des autres acteurs du marché qui, à quelques rares exceptions près (Legal&General notamment), ponctionnent des frais sur primes (3% en moyenne).

L’argument «zéro frais d’entrée» est d’autant plus appréciable qu’il va de pair avec des frais de gestion annuels (pris sur l’encours et défalqués du taux annoncé) souvent modérés (0,6% pour le fonds en euros, moins de 1 % pour les UC). Et des frais d’arbitrage -passage d’une UC à une autre- gratuits.

Outre s’appuyer sur des fonds en euros de qualité, les contrats Internet sont tous multisupports et multigestionnaires (plusieurs centaines de fonds sont accessibles en gestion libre). De plus,destinés à des assurés soucieux de profiter au bon moment des remontées de la Bourse, ils sont très réactifs. Les arbitrages, possibles en nombre illimité, sont généralement exécutés à j + 1 en ligne alors que dans les réseaux, le moindre arbitrage met plusieurs jours à être effectué (j + 3 en moyenne, voire parfois J+ 10!). Ces contrats sont également assortis -moyennant des frais supplémentaires de l’ordre de 1 % – de services de gestions profilées pilotées par des partenaires tels Lazard Frères Gestion pour Altaprofits, Rothschild&Cie Gestion pour ING Direct…

«Nos différents profils de gestion arbitres par les équipes d’Edmond de Rothschild AM ont généré l’an passé des performances échelonnées de + 7,2% pour le plus défensif  à +13,3 % pour l’offensif», annonce Boursorama Altaprofits, dont l ‘ offre intègre depuis peu une gestion à horizon pour les futurs retraités et propose une offre spécifique Titres@vie qui conçue en partenariat avec SwissLife, permet aux férus de la cote d’accéder directement à la totalité des actions du SBF 120, moyennant un mandat de gestion privée à moindre coût (frais limités à 0,94 % et valeurs également accessibles en gestion libre).

Des services adaptés

        assurance vie en ligne advize blog

Les acteurs du Net compensent l’absence de contact en face à face avec le client par la mise à disposition de plates-formes téléphoniques, d’outils variés accessibles sur leurs sites (informations financières régulières mises à jour, simulation, etc), le développement d’alertes SMS et autres applications Smartphones dédiées.

«Prendre une part de risque exige une aide à la décision digne de ce nom », remarque-t-on chez Advize.
Ce courtier en ligne, nouveau venu sur le marché, offre ainsi non seulement des allocations d’actifs clés en mains évolutives, bâties avec le spécialiste Morningstar (Linxea fait de même depuis peu avec son offre Profiler). Mais il propose également aux assurés une « météo de mon épargne » qui leur permet de connaître en quasi temps réel les tendances évolutives de leur placement et d’agir en conséquence.

Les contrats en ligne contiennent souvent, par ailleurs des options de gestion automatiques gratuites ou facturées (de 0,5 à I % du montant arbitre), destinées à amortir les effets des à-coups boursiers dynamisation ou sécurisation des plus-values, stop less (désinvestissement des UC à partir d’un seuil de moins-value préfixe), investissements progressifs, réallocations programmées, etc.

S’y ajoutent, en matière de prévoyance, des garanties décès optionnelles (plancher, majorée, vie entière,etc ) qui,en cas de disparition prématurée de l’assuré, garantissent à ses bénéficiaires le versement d’un capital minimum quelle que soit la configuration des marchés.

Voir l’article dans son intégralité

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire