A la uneActuMon épargne

Les avantages de détenir plusieurs assurances vie

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

Contrairement au Livret A ou au plan d’épargne en actions (PEA), il est possible de posséder plusieurs contrats d’assurance vie. Une liberté dont il est conseillé de profiter car la multi-détention peut présenter des avantages non négligeables. La polyvalence du produit assurance-vie permet à chacun de bénéficier d’un véhicule d’épargne qui s’adapte à chaque instant de sa vie. Pour conserver l’antériorité fiscale mais bénéficier également des avantages des nouveaux contrats, le mieux est de cumuler les souscriptions. L’offre actuelle permet à chacun de trouver chaussure à son pied, notamment avec les contrats Internet plus flexibles et généralement sans frais d’entrée, ni sur les versements, ni  sur les rachats.

Internet : Miser sur les nouveaux contrats
Certains assureurs ont dans le passé pris l’habitude de pénaliser leurs « vieux » contrats fermés à la souscription au profit de leurs « jeunes » contrats récemment commercialisés. Pour attirer de nouveaux clients en dépit de la baisse des taux d’intérêt, ils dopent artificiellement les performances de ces derniers en leur consacrant une partie des plus-values qu’ils ont réalisées par le passé (ce que l’appelle dans le jargon de l’assurance la « provision pour participation aux excédents » ou PPE). Et tant pis pour les contrats anciens qui se contentent du strict minimum et affichent des rendements raplapla !
Dans ce dernier cas, comme il n’est pas possible de transférer un vieux contrat dans un nouveau et qu’un rachat total occasionne des frais, le mieux est de conserver sa « vieille » assurance vie, de ne plus l’alimenter et d’ouvrir un contrat de nouvelle génération. L’assuré aura alors tout intérêt à souscrire sur Internet où il n’y a pas de frais d’entrée et où les rendements des fonds euros sont très compétitifs.

Une assurance vie après le mariage
Les couples mariés qui n’ont pas établi de contrat de mariage sont soumis à la communauté des biens réduite aux acquêts. Ce qui signifie qu’une fois passée la bague au doigt, tous les versements effectués sur l’assurance vie d’un des conjoints entrent théoriquement dans la communauté et peut, en cas de divorce, profiter à l’autre.
Pour éviter de donner à son ex-femme ou à son ex-mari, la moitié de la valeur rachetable de son contrat, le plus sûr est de souscrire une seconde assurance vie après le mariage. Ainsi, même en cas de séparation, le premier contrat (à condition de ne plus y effectuer de versements) demeure en pleine propriété à son souscripteur.

Succession : Avant et après 70 ans
Pour les assurances vie souscrites avant le 20 novembre 1991, chacun des bénéficiaires désignés du contrat profitent d’un abattement de 152.500 euros sur les frais de succession. En revanche, pour les contrats ouverts après le 20 novembre 1991, l’abattement ne s’applique pas aux sommes versées après les 70 ans du souscripteur. Ces dernières sont soumises à un abattement spécifique de seulement 30.500 euros qui, en plus, est commun à l’ensemble des bénéficiaires.
Pour éviter les erreurs au moment de la succession, le plus simple est de souscrire un second contrat après 70 ans. Les papys et mamies pourront en profiter pour désigner de nouveaux bénéficiaires, comme par exemple, leurs petits-enfants.


Pour échanger avec nos conseillers sur les opportunités dont vous pouvez disposer, rendez-vous sur notre site www.advize.fr ou contactez le 01.73.10.65.08

Les avantages de détenir plusieurs assurances vie, 5.0 out of 5 based on 1 rating

Laisser un commentaire