Votre copilote

Comment les fintechs dynamitent l’épargne et le crédit

logo le revenu placements
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

Le Magazine Le Revenu consacre un dossier aux FinTech à retrouver en intégralité sur le site Internet du magazine en accès libre.

Que ce soit des solutions pour les entreprises ou pour les particuliers, les banques vont devoir réagir et revoir leur offre face à un marché qui évolue grâce à l’innovation de multiples start-ups qui repensent les usages, besoins et coûts des services proposés ! Une véritable révolution qui redessine le marché !

Extrait de l’article :

Ces jeunes pousses redistribuent les cartes dans toute l’industrie financière. Conseil, épargne, crédit, paiement, rien ne leur échappe. Leurs innovations débouchent sur des services à moindre coût et la création de nouveaux métiers.

Vous connaissiez les biotechs, qui rebattent les cartes dans les secteurs de la santé et de la pharmacie. Vous connaissiez également les cleantechs, ces entreprises qui transforment le secteur de l’énergie en conjuguant solutions renouvelables, gestion de réseaux électriques décentralisés et enjeux écologiques. Découvrez maintenant les fintechs. Cette lame de fond est en train de grandir dans un domaine qui concerne chacun d’entre nous : l’argent et la finance.

L’innovation fait son retour dans le domaine de l’argent

«Les fintechs sont des entreprises utilisant des modèles opérationnels, technologiques ou économiques innovants et visant à traiter des problématiques existantes ou émergentes de l’industrie des services financiers», résume France Fintech. Cette jeune association, créée en juin 2015, rassemble les jeunes pousses françaises les plus actives de la finance 2.0. Gestion de compte, paiements en ligne, échange d’argent entre particuliers par mobile, crowdfunding, conseil automatisé en allocation d’épargne, services financiers spécialisés : pas un segment des métiers bancaires classiques n’échappe à la créativité et à l’imagination de ces nouveaux entrepreneurs.

[…]

Même sur le terrain du conseil financier, là où leur légitimité est la plus forte, les banques font payer (très) cher un service pas toujours à la hauteur.Gare à l’irruption des nouvelles solutions d’épargne à prix cassés. Outre-Atlantique, les parcours de Wealthfront ou Betterment augurent du potentiel d’Advize, de Fundshop ou de Marie Quantier en France.

[…]

Sur le modèle des précurseurs américains comme Wealthfront ou Betterment, qui conseillent ou supervisent déjà plusieurs milliards de dollars d’épargne, on observe en France le développement rapide d’Advize, Marie Quantier, Fundshop ou Yomoni. Leur point commun : ils utilisent des robot-advisors. Au centre de leur positionnement figure le conseil. Une promesse sans cesse réaffirmée par les banques et les assureurs, mais rarement à la hauteur en dehors du domaine des clientèles privées.


 

Source : Lionel Garnier pour Le Revenu

Pour débuter l’expérience de l’épargne copilotée avec Advize : www.advize.fr

Notre service clients est à votre disposition pour préparer votre projet d’épargne au 01.73.10.65.08 et par mail : serviceclients@advize.fr

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire