ActuMes projets

L’assurance-vie pour mieux préparer sa retraite

les super heros a la retraite de l'artiste gilles barbier
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

En plus d’être le placement chouchou de l’hexagone en ce qui concerne la constitution d’une épargne de précaution, la transmission de son patrimoine ou le financement d’un projet, le contrat d’assurance-vie est également la solution d’épargne privilégiée par les Français pour préparer leur retraite. 

Selon une récente enquête de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) du ministère de la Santé et des Affaires sociales, environ 20 % de la population de 18 ans ou plus détiennent au moins un produit d’épargne financière pour compléter leur retraite. L’étude rapporte que le placement est cité en première position parmi les produits d’épargne financière permettant de compléter ses revenus une fois le temps du travail révolu. Mais l’assurance-vie répond à plusieurs objectifs : 40 % des épargnants l’alimentent pour mettre de l’argent de côté en vue de projets ultérieurs, 29 % l’apprécient pour son rendement et sa vocation à protéger les proches, et 28 % l’utilisent en vue de préparer leur retraite.

Peu risqués, simples et accessibles, les livrets défiscalisés viennent en deuxième position des choix des épargnants pour maintenir le niveau de vie des vieux jours. Les produits de retraite supplémentaires individuelle, eux, sont plutôt boudés : ils ne sont choisis que par 3,6 % des épargnants. Le Plan d’épargne-retraite n’a pas non plus la cote avec (2,7 %). Sans surprise, la détention d’actifs financiers augmente avec l’âge, mais aussi le niveau de vie. Son taux s’élève à 28,9 % dans la tranche d’âge 54 à 59 ans, alors qu’il n’est que de 7,8 % chez les moins de 30 ans. Les mieux lotis financièrement sont aussi les plus prévoyants… La Dress établit un bilan précis des moyens d’épargne rapportés aux revenus : pour les foyers disposant d’un revenu annuel inférieur à 9 630 euros, le taux de détention d’un produit d’épargne n’est que de 7,2 %, contre 27 % pour les ménages disposant de 27 910 à 35 520 euros.

Source : banquesenligne.fr

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire