La Météo de l'épargnePerformances

Un mois de mai sous le signe de la performance

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

Un contexte politique européen favorable

En mai, l’issue de l’élection présidentielle en France qui a vue Emmanuel Macron prendre la présidence de la République Française. Cette victoire dans les urnes a rassuré les marchés et a constitué un catalyseur à la hausse aussi bien pour les actions que pour l’euro.

En devise locale les actions européennes ont cru de 1,49% sur le mois, devançant de peu les actions émergentes qui gagnaient 1,28%. En Europe, les actions des pays périphériques, Grèce, Portugal et Italie en tête, ont le plus fortement rebondi surperformant les actions françaises (Cac 40 +1,73%) et allemandes (FTSE Dax +1,42%). Les actions britanniques étaient en hausse de 1,38% sur le mois de mai dans l’espoir que les élections anticipées donneraient une majorité parlementaire au parti conservateur et placeraient Theresa May dans une meilleure position pour négocier les termes du Brexit.

Contrairement à la tendance des mois précédents le marché américain était l’un des moins solides, le S&P 500 gagnant 1,41% en devise locale mais chutant de -1,80% en euros, impacté par la baisse du dollar (-3,16%) par rapport à l’euro. Les marchés américains testent leur point haut alors que Donal Trump est mis en difficultés dans l’affaire Comey et que le momentum positif sur les indicateurs macro-économiques semble se retourner. Les sociétés de grande capitalisation boursière ont continué à progresser alors que les plus petites valeurs étaient en léger retrait.

 

Un retour sur les obligations européennes

D’un point de vue sectoriel les utilities, la technologie et la consommation de base ont devancé les secteurs plus cycliques tels que les minières, l’énergie ou encore les financières, allant à l’encontre de la tendance de l’année 2016. Les valeurs énergétiques ont en particulier souffert de la décision prise par les membres de l’OPEP de simplement étendre la période d’application des quotas de production plutôt que d’augmenter ces derniers.

Les mêmes thématiques ont dominé les marchés obligataires : les obligations européennes ont servi de valeur refuge en début de mois, et cela malgré des rendements déjà extrêmement faibles. La courbe des taux américains continuait son mouvement d’aplatissement, les investisseurs anticipant une poursuite de la remontée de taux courts par la Réserve Fédérale Américaine alors que les déceptions sur le front de la croissance contenaient la remontée des taux longs.

Il faut continuer de favoriser la diversification

Dans l’ensemble ce contexte était plutôt favorable à la gestion de portefeuilles investis à travers plusieurs classes d’actifs.

Au sein de nos portefeuilles modèles Advize les fonds exposés aux actions européennes (Renaissance Europe, Fidelity European Smaller Companies), japonaises (Federal Indiciel Japon) et émergentes (JPM Emerging Markets Equity, Magellan) ont été les plus gros contributeurs positifs alors que les fonds exposés aux valeurs américaines (Amundi ETF S&P 500, Fidelity America) perdaient du terrain. Les fonds exposés au crédit international ont bien performé également profitant de la compression des spreads de crédit (PIMCO GIS Global Investment Grade Credit).

Cela étant dit la période faste que nous avons connue, en particulier sur les actions américaines et les marchés obligataires des pays développés, s’est traduite par des taux de rendement et des niveaux de valorisation que nous jugeons excessifs. Dans un contexte de croissance modeste – attendue en hausse de seulement 2,7% pour 2017 par la Banque Mondiale – et si la volatilité venait à remonter la diversification en termes de classes d’actifs s’avérera d’autant plus importante pour protéger les portefeuilles.

Patience et discipline seront également de rigueur pour tirer parti des biais comportements qui ne manqueront pas d’offrir de nouvelles opportunités en matière d’investissement.

 

Commentaire rédigé par les analystes de  Morningstar pour le mois de mai 2017

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire