La Météo de l'épargnePerformances

Theresa May n’a pas gagné son pari

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

L’événement majeur de cette semaine a été les élections législatives en Grande-Bretagne. Le résultat a été sans appel pour Theresa May, qui a perdu son pari d’accentuer sa majorité au Parlement afin de renforcer la légitimité de son gouvernement pour négocier un « Brexit dur ». Un échec d’autant plus cinglant que les négociations doivent officiellement débuter à Bruxelles le 19 juin.

La réunion de politique monétaire de la BCE était également au programme avec une BCE qui est restée confiante mais prudente. L’institution a procédé à deux ajustements, tout d’abord elle a enlevé la possibilité d’abaisser ses taux directeurs et elle a ensuite procédé à un rééquilibrage des risques sur la croissance : jusqu’à maintenant les risques baissiers l’emportaient mais le rapport de force a changé. Le risque est considéré dorénavant comme « équilibré ».

Par ailleurs, l’OCDE a souligné l’amélioration des perspectives économiques, et a révisé à la hausse ses prévisions de croissance mondiale pour 2017, de 3,3% à 3,5% (et 3,6% en, 2018, prévision inchangée), soit un plus haut de six ans. Cette révision a été motivée par l’ajustement des perspectives de croissance en zone euro, au Japon mais aussi en Chine.

Du mercredi 31/05 au 7/06, le CAC 40 a perdu -0,34% à 5265,53 points alors qu’outre-Atlantique, les indices américains ont clôturé en hausse d’environ 0.8%. Le Nasdaq Composite, indice spécialisé sur les valeurs technologiques et biotechnologiques américaines a même gagné +1,59%.

Les portefeuilles Advize ont à nouveau bien résisté, progressant de +0,05% pour le plus prudent à +0,57% pour le plus dynamique.

 

Commentaire rédigé pour la semaine du 31 mai au 7 juin 2017

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire