ActuVotre copilote

Utiliser un « robot » pour dynamiser son assurance vie

robo-advisors-advize
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestEmail this to someone

La baisse continue des rendements des fonds euros incite à se tourner de plus en plus vers les unités de compte. Face aux centaines de fonds proposés, recourir à un robo-advisor peut permettre de mieux s’y retrouver. Quand la rencontre de la finance et de la technologie se fait au service de l’épargnant, celui-ci bénéficie désormais d’un véritable accompagnement personnalisé et adapté, à moindre frais.

Depuis le début des années 2000, la performance du fonds en euros de l’assurance vie ne cesse de baisser. En 2014, le taux de rendement de ce support a atteint un plus bas de 2,50%. Pour espérer retirer des gains substantiels de ce placement, il apparaît alors nécessaire d’opter pour d’autres supports, via les unités de compte (UC). Reste que celles-ci correspondent à des centaines de fonds différents.
Pour faire son choix, il faut être averti sur le mode de fonctionnement de chacun de ces fonds et comprendre les mécanismes des marchés financiers. Des informations qui demandent du temps à recueillir et des compétences pointues que la plupart des épargnants ne possèdent pas. C’est à ce moment-là que les « robo-advisors » peuvent s’avérer bien utiles.

Simple d’utilisation
Déjà largement répandus aux Etats-Unis, ces « robots conseillers » sont une nouvelle offre mise à disposition des épargnants par les assureurs vie en ligne. Ils permettent en général de réaliser des simulations pour savoir quel contrat et quels fonds correspondent le mieux au profil de l’investisseur particulier. Basé sur des algorithmes, le robo-advisor (ou « robo-adviser ») intègre de grandes quantités de données et les historiques des marchés financiers.
Pour l’utiliser, il suffit à l’internaute d’indiquer son horizon de placement (à quelle échéance il aura besoin des fonds), la part de risque qu’il est prêt à prendre et son objectif de rendement. Le robot détermine alors quelle répartition de l’épargne entre les différents supports semblent la mieux adaptée. A partir de ces informations, l’épargnant est libre de choisir la proposition de ce conseiller virtuel ou d’effectuer une nouvelle simulation.

Peu coûteux
L’un des grands avantages des robo-advisors est leur prix. Ils reviennent bien moins chers que de faire appel à des conseillers en gestion de patrimoine (CGP) ou de déléguer la gestion de ses actifs à un expert de la finance, en souscrivant un mandat de gestion. Des assureurs vie en ligne proposent même gratuitement ce service.
Au-delà des conseils donnés à l’épargnant lors de la souscription du contrat, le robo-advisor suit l’évolution des marchés financiers et informe le client sur les éventuels ajustements à faire. Il est ainsi possible d’adapter la composition de son portefeuille et de conserver un placement dynamique.

Mieux que de simples outils en ligne, les robo-advisors proposent de véritables solutions compréhensibles et directement exécutables par l’épargnant ! Le développement de leur offre en fait une alternative très rentable aux services de gestion privée réservés aux clients les plus aisés. Attention toutefois à privilégier pour le moment les solutions capables de communiquer leur performances sur 2 à 3 ans !

 


Pour débuter l’expérience de l’épargne copilotée avec Advize : www.advize.fr

Réalisez gratuitement et sans engagement votre profil d’épargnant : https://www.advize.fr/public/advize/My-Profile/pour-commencer.html

Notre service clients est à votre disposition pour préparer votre projet d’épargne au 01.73.10.65.08 et par mail : serviceclients@advize.fr

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
Utiliser un "robot" pour dynamiser son assurance vie, 5.0 out of 5 based on 1 rating

Laisser un commentaire